ACTUALITÉS

CONSTRUCTION D’UN HÔPITAL DE RÉFÉRENCE/CENTRE D’ACCUEIL EN AFRIQUE

En plus d’être défigurés à vie, ces enfants sont exclus du système scolaire et en marge de la communauté villageoise.
Ils ne sont ni regardés, ni entendus, ni soignés. Leurs familles, faute de comprendre que le Noma peut être guéri, pensent avoir été frappées par une malédiction.
Certaines tribus n’hésitent d’ailleurs pas à abandonner leurs enfants malades aux animaux en brousse durant la nuit.

Cette terrible maladie qui ronge le visage des enfants, est principalement due à la malnutrition et au manque d’hygiène. Détectée tôt, il est tout à fait possible de soigner et de guérir les enfants ; plus tard, seules des interventions chirurgicales souvent complexes et multiples peuvent leur rendre un visage.

Ces opérations ne peuvent aujourd’hui s’effectuer que dans les hôpitaux en Europe, très loin du lieu où vivent les victimes. La longue procédure d’obtention du visa pour l’évacuation sanitaire en Europe ainsi que la trop longue attente de soins prodigués, provoque le décès des enfants dans d’atroces souffrances.

Il est donc indispensable de créer un hôpital de référence régional Afrique, aux normes européennes, équipé d’appareils de haute technologie médicale, qui permettra d’offrir les soins aux enfants gravement défigurés et de pratiquer directement sur place les interventions chirurgicales de reconstruction faciale.

Ce centre hospitalier spécialisé sera reservé aux patients de tout le continent africain, il permettra aussi d’opérer gratuitement les enfants atteints entre autres de malformations congénitales et acquises chez les enfants.

Une maison d’accueil pour la convalescence et la rééducation des patients viendra compléter le projet, qui prévoit également un suivit post opératoire, indispensable afin de s’assurer que l’enfant, une fois guérit et de retour chez lui, ne sera pas à nouveau infecté par le noma.

Ce projet est soutenu entre autres par les footballeurs légendaires Samuel Eto’o, Roger Milla et le gouvernement de la république du Cameroun qui à mis à disposition un terrain d’une surface de 10 000 m2 dans la ville de Yaoundé, à proximité de l’aéroport international.


Laissez un Commentaire

Your email address will not be published.

*


FAIRE UN DON PAR VIREMENT À NOMA PROGRAM FRANCE

  • 34, Avenue des Champs Elysées - 75008 Paris
IBAN : FR76 3000 4008 0400 0111 5011 336
BIC    : BNPAFRPPXXX

FAIRE UN DON PAR VIREMENT À NOMA PROGRAM BELGIQUE

  • 65, Avenue Louise 1050 Bruxelles
IBAN : BE54 0689 0796 5897
BIC    : GKCCBEBB




Propulsé par HelloAsso