SAUVEZ DES VIES

PROJET « AGIR CONTRE LE NOMA 2018-2040 »

AVEC SAMUEL ETO’O ET ROGER MILLA

UNE INITIATIVE D’ENVERGURE VISANT L’ÉRADICATION TOTALE DE CETTE TERRIBLE MALADIE INFANTILE CAUSÉE PAR LA MALNUTRITION.

Maintenant, plus que jamais, nous devons défendre nos valeurs. Chaque année, dans l’indifférence générale, 140 000 enfants de 2 à 6 ans que nous pouvons sauver sont toujours atrocement défigurés par cette maladie infantile méconnue, causée par la malnutrition. Faute de traitement, 90% d’entre eux ne survivront pas et pourtant, quelques euros d’antibiotiques donnés à temps permettent de sauver une vie. Le Noma fait partie des maladies négligées. Éradiquer totalement en Europe au début du 21e siècle, il continue à faire des ravages en Afrique, Amérique latine et Asie du sud-est. L’Afrique est le continent le plus touché avec 80% des cas. Le Noma est aussi appelé «maladie de la pauvreté». Déclaré problème de santé publique par depuis 1994 par l’OMS,

noma1_MODIF

Qu’est ce que le Noma?

Le nom est une gangrène foudroyante qui se développe dans la région de la bouche et du nez en commençant par une lésion bénigne pour finir par ravager le visage. Sont particulièrement exposés les enfants de 2 à 6 ans. 80 à 90% d’entre eux ne peuvent être sauvés et meurent dans l’indifférence la plus totale. En plus d’être défigurés à la vie, ces enfants sont rejetés par leur propre communauté qui annonce une malédiction. Certaines familles s’abstiennent d’abandonner leur enfant malade en pleine nuit, à la merci des animaux.
Le projet «Agir contre le Noma 2018-2040» est en marche. Il se compose de deux axes:
1- La construction d’un Hôpital de Référence Régional en Afrique, à Yaoundé au Cameroun pour le traitement chirurgical du Noma et des maladies difficilement opérables.
2- Les campagnes de sensibilisation, de dépistage précoce et de guérison du Noma dans 10 pays d’Afrique subsaharienne (centre et ouest).
L’association NOMA PROGRAM s’engage à réaliser ces deux axes de développement et d’actions sur la période 2018 à 2040 dans 10 pays d’Afrique centrale et de l’ouest, puis s’étendra progressivement, en fonction des disponibilités financières, aux autres régions frappées par ce fléau en Afrique, Amérique latine et Asie du sud-est. La phase pilote est prévu de janvier 2018 à décembre 2020 au Cameroun et mobilisera environ 30 000 agents de santé communautaires sur le terrain.
N’oublions pas que dans les pays confrontés au Noma et en dépit de nombreuses initiatives, les familles, les agents de santé communautaires et les professionnels des soins de santé primaires demeurent largement sous informés sur cette maladie. Ils n’arrivent souvent pas à reconnaître les premiers signes et symptômes de cette maladie chez un enfant à risque.
NOMA PROGRAM s’engage à sensibiliser, informer et éduquer les populations pour que tous, puissent se prémunir et protéger leurs enfants. En effet, pour aider à surmonter ce déficit de connaissances sur le Noma et pour améliorer le diagnostic, la détection et la prise en charge précoces des cas, l’association travaille activement avec le Ministère de la Santé Publique du Cameroun ainsi que la Fondation Cœur d’Afrique. Le but de ces actions est de détecter les enfants affectés par la maladie, et d’ainsi soit les traiter grâce à la distribution d’antibiotiques, soit permettre une prise en charge rapide dans l’objectif de non seulement sauver des vies, mais également de permettre une reconstruction faciale des enfants touchés.
Notre objectif est particulièrement ambitieux, car il prévoit la construction à Yaoundé d’un hôpital de référence régional Afrique, aux normes européennes, équipé d’appareils de haute technologie médicale, qui permettra de pratiquer directement sur place les interventions chirurgicales de reconstruction du visage. Ce complexe hospitalier spécialisé sera réservé aux patients de tout le continent africain. Il permettra aussi d’opérer gratuitement les malades souffrant de malformation du visage et du cou, les malformations congénitales et acquises chez les enfants comme, par exemple l’ulcère de Buruli. Un centre d’accueil de longue durée pour la phase préopératoire, la convalescence, la réalimentation, le suivi postopératoire, la réadaptation fonctionnelle et esthétique ainsi que la réinsertion sociale des patients viendra compléter le projet.
Nous espérons à terme assurer des soins rapides et une rééducation à un plus grand nombre d’enfants victimes du Noma ceci à coût moindre que ce qui se fait actuellement. La stratégie actuelle étant basée sur des évacuations sanitaires dans les Centres hospitaliers d’Europe, ce qui retarde la prise en charge et le risque indéniable de ne pas pouvoir sauver l’enfant et induit, de plus, des coûts plus importants.
Ce programme est un projet des plus ambitieux et souhaite démontrer l’engagement du NOMA PROGRAM souhaitant s’inscrire comme la première association humanitaire et association de référence luttant contre le Noma. Sa réalisation permettra de sauver des centaines de milliers d’enfants chaque année. Plusieurs personnalités africaines tels que les footballeurs légendaires Roger MILLA et Samuel ETO’O soutiennent le NOMA PROGRAM dans ses actions.
 Aidez-nous à faire reculer le Noma et faire-en sorte que les générations futures ne soient plus victimes de cette maladie atroce et intolérable dans un monde moderne au 21e siècle.

FAIRE UN DON PAR VIREMENT À NOMA PROGRAM FRANCE

  • 34, Avenue des Champs Elysées - 75008 Paris
IBAN : FR76 3000 4008 0400 0111 5011 336
BIC    : BNPAFRPPXXX

FAIRE UN DON PAR VIREMENT À NOMA PROGRAM BELGIQUE

  • 65, Avenue Louise 1050 Bruxelles
IBAN : BE54 0689 0796 5897
BIC    : GKCCBEBB




Propulsé par HelloAsso